TÉLÉCHARGER LE LIVRE LA GRANDE MAISON DE MOHAMMED DIB GRATUIT

Leçon de morale. Omar en profiterait pour mastiquer le pain qui était dans sa poche et qu'il n'avait pas pu donner à Veste-de-Kaki. Le maître fit quelques pas entre les tables , le bruissement sourd des semelles sur le parquet, les coups de pied donnés aux bancs, les appels, les rires, les chuchotements s'évanouirent L'accalmie envahit la salle de classe comme par enchantement : s'abstenant de respirer, les élèves se métamorphosaient en merveilleux santons. Mais en dépit de leur immobilité et de leur application, il flottait une joie légère, aérienne, dansante comme une lumière. M Hassan, satisfait, marcha jusqu'à son bureau, où il feuilleta un gros cahier.

Nom:le livre la grande maison de mohammed dib gratuit
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:22.2 MBytes



Leçon de morale. Omar en profiterait pour mastiquer le pain qui était dans sa poche et qu'il n'avait pas pu donner à Veste-de-Kaki. Le maître fit quelques pas entre les tables , le bruissement sourd des semelles sur le parquet, les coups de pied donnés aux bancs, les appels, les rires, les chuchotements s'évanouirent L'accalmie envahit la salle de classe comme par enchantement : s'abstenant de respirer, les élèves se métamorphosaient en merveilleux santons.

Mais en dépit de leur immobilité et de leur application, il flottait une joie légère, aérienne, dansante comme une lumière. M Hassan, satisfait, marcha jusqu'à son bureau, où il feuilleta un gros cahier. Il proclama - La Patrie. L'indifférence accueillit cette nouvelle. On ne comprit pas. Le mot, campé en l'air, se balançait - Qui d'entre vous sait ce que veut dire Patrie?

Quelques remous troublèrent le calme de la classe. La baguette claqua sur un des pupitres, ramenant l'ordre Les élèves cherchèrent autour d'eux, leurs regards se promenèrent entre les tables, sur les murs, à travers les fenêtres, au plafond, sur la figure du maître ; il apparut avec évidence qu'elle n'était pas là. Patrie n'était pas dans la classe. Les élèves se dévisagèrent Certains se plaçaient hors du débat et patientaient benoîtement.

Brahim Bali pointa le doigt en l'air. Tiens, celui-là! Il savait donc? Bien sûr Il redoublait, il était au courant. Son ton nasillard était celui que prenait tout élève pendant la lecture. Entendant cela, tous firent claquer leurs doigts, tous voulaient parler maintenant. Sans permission, ils répétèrent à l'envi la même phrase.

Les lèvres serrées, Omar pétrissait une petite boule de pain dans sa bouche. La France, capitale Paris. Il savait ça. Les Français qu'on aperçoit en ville, viennent de ce pays. Pour y aller ou en revenir, il faut traverser la mer, prendre le bateau La mer : la mer Méditerranée. Jamais vu la mer, ni un bateau. Mais il sait : une très grande étendue d'eau salée et une sorte de planche flottante. La France, un dessin en plusieurs couleurs. Comment ce pays si lointain est-il sa mère? Sa mère est à la maison, c'est Aïni , il n'en a pas deux.

Aini n'est pas la France. Rien de commun. Omar venait de surprendre un mensonge. Patrie ou pas patrie, la France n'était pas sa mère. Les élèves entre eux disaient: celui qui sait le mieux mentir, le mieux arranger son mensonge, est le meilleur de la classe.

Omar pensait au goût du pain dans sa bouche : le maître, près de lui, réimposait l'ordre. Une perpétuelle lutte soulevait la force animée et liquide de l'enfance contre la force statique et rectiligne de la discipline. Hassan ouvrit la leçon. Le pays où l'on est fixé depuis plusieurs générations. Il s'étendit là-dessus, développa, expliqua.

Les enfants, dont les velléités d'agitation avaient été fortement endiguées, enregistraient. Impossible de penser tout le temps au pain. Omar laisserait sa part de demain à Veste-de-Kaki. Veste-de-Kaki était-il compris dans la patrie? Comptaient-ils tous dans la patrie? Hamid Saraj aussi? Ces étrangers sont des ennemis contre lesquels toute la population doit défendre la patrie menacée.

Il est alors question de guerre. Les habitants doivent défendre la patrie au prix de leur existence. Quel était son pays? Omar eût aimé que le maître le dit, pour savoir. Où étaient ces méchants qui se déclaraient les maîtres?

Quels étaient les ennemis de son pays, de sa patrie? Omar n'osait pas ouvrir la bouche pour poser ces questions à cause du goût du pain - Ceux qui aiment particulièrement leur patrie et agissent pour son bien, dans son intérêt, s'appellent des patriotes. La voix du maître prenait des accents solennels qui faisaient résonner la salle. Il allait et venait. M Hassan était-il patriote? Hamid Saraj était-il patriote aussi? Comment se pourrait-il qu'ils le fussent tous les deux 7 Le maître était pour ainsi dire un notable , Hamid Saraj, un homme que la police recherchait souvent.

Des deux, qui est le patriote alors? La question restait en suspens. Je ne veux pas me soumettre à la Justice, clamait-il. Ce qu'ils appellent la justice n'est que leur justice. Elle est faite uniquement pour les protéger, pour garantir leur pouvoir sur nous, pour nous réduire et nous mater. Aux yeux d'une telle justice, je suis toujours coupable. Elle m'a condamné avant même que je sois né.

Elle nous condamne sans avoir besoin de notre culpabilité. Cette justice est faite contre nous, parce qu'elle n'est pas celle de tous les hommes. Je ne veux pas me soumettre à elle Aïe, cette colère, on ne l'oubliera pas!

Ni la prison où des ennemis enferment nos hommes. Des larmes, des larmes et la colère, crient contre votre justice Je le proclame pour tous : qu'on en finisse! Ces larmes pèsent lourd et c'est notre droit de crier pour tous les sourds Vous avez compris, vous. Allons, qu'avez-vous à répondre? Et encore une fille vaut mieux que lui. Tout le temps fourré à la maison.

Ma pauvre Aïni! Avec eux, tu n'arriveras à rien. Et j'apprends des choses. Je veux m'instruire. Quand je serai grand, je gagnerai beaucoup d'argent. Il te faudra travailler comme une bête si tu veux seulement vivre.

Ceux qui n'ont pas mis les pieds dans une école meurent de faim? L'instruction, ce n'est pas pour toi, ver de terre. Qu'est ce que tu crois pour prétendre à l'instruction?

Un pou qui veut s'élever au-dessus de sa condition. Tais-toi, graine d'ivrogne. Tu n'es que poussière, qu'ordure qui colle aux semelles des gens de bien. Et ton père, lui, a-t-il été à l'école? Et ton grand-père, et tes aïeux? Et toute ta famille, et tous ceux que nous connaissons?

Tu auras à être un homme, ou tu seras écrasé. Il te faudra supporter la dureté des autres, être prêt à rendre dureté pour dureté. N'espère pas le bonheur. Qui es-tu, qui es-tu, pour espérer le bonheur? N'espère pas vivre tranquille, n'espère pas. Elles regardèrent désormais Hamid comme celui qui serait en possession d'une force inconnue.

TÉLÉCHARGER MIN AGHLA NASSI GRATUITEMENT

La Grande Maison

Résumé[ modifier modifier le code ] L'histoire se déroule en Algérie en , elle raconte la vie d'une famille nombreuse et très pauvre, le héros est un petit garçon d'une dizaine d'années qui ne mange pas tous les jours à sa faim. Omar et sa famille vivent dans une petite chambre à Dar Sbitar une maison collective où s'entassent plusieurs familles qui partagent la cour, la cuisine et les toilettes. Aïni, la mère se tue au travail pour faire vivre sa famille, mais l'argent qu'elle gagne ne suffit même pas à acheter du pain. Devant les réclamations quotidiennes de ses enfants, la mère est désemparée.

TÉLÉCHARGER SYDNEY FOX LAVENTURIÈRE GRATUITEMENT

Télécharger le Livre la Grande Maison De Mohammed dib

.

TÉLÉCHARGER SKYHOOK WIRELESS GRATUIT POUR WINDOWS 7 GRATUITEMENT

Suivre l'auteur

.

Similaire